Coronavirus: ce qui se passe au Canada et dans le monde dimanche


Le dernier:

Les Canadiens bloqués en Afrique du Sud en raison de la découverte de la variante omicron du coronavirus ont obtenu une exemption spéciale de voyage pour rentrer chez eux.

Selon le gouvernement fédéral, ils sont désormais éligibles pour prendre l’avion s’ils obtiennent un test PCR COVID-19 négatif pas plus de 48 heures avant le départ d’un laboratoire sud-africain accrédité – ou s’ils peuvent montrer la preuve d’un COVID-19 positif. 19 test datant d’au moins 14 jours, montrant qu’ils ont eu l’infection et qu’ils se sont rétablis.

Après cela, ils doivent voler du Cap ou de Johannesburg à Francfort, en Allemagne, où ils devront ensuite se rendre au Canada à bord d’un vol direct sur Lufthansa ou Air Canada, au plus tard le 13 décembre.

L’avis du gouvernement publié en ligne samedi l’appelle une exemption temporaire.

Un certain nombre de Canadiens, y compris des membres de l’équipe féminine junior de hockey sur gazon du Canada, sont bloqués en Afrique du Sud depuis que le Canada a suspendu ses voyages avec ce pays et les pays voisins il y a un peu plus d’une semaine.

L’équipe de hockey sur gazon doit partir le 8 décembre.

Les Canadiens souhaitant quitter l’Afrique du Sud ont été frustrés par les restrictions que le Canada avait mises en place pour les voyageurs de 10 pays, principalement en Afrique australe, obligeant les voyageurs à se rendre dans un pays tiers pour obtenir un test COVID-19 négatif avant de poursuivre leur voyage au Canada, peu importe du statut vaccinal.


Ce qui se passe partout au Canada

REGARDER | Nouvelles règles de voyage au Canada : réponse à vos questions

Nouvelles règles de voyage au Canada : réponses à vos questions

Wendy Paradis, présidente de l’Association canadienne des agences de voyages, aide à faire tomber les nouvelles règles de ce pays pour les voyageurs. 9:18

  • Variante Omicron confirmée à Hamilton, Peel alors que l’Ontario signale 1 053 nouveaux cas de COVID-19.
  • NB annonce 77 nouveaux cas, se prépare à des changements de restrictions.

Ce qui se passe dans le monde

Dimanche matin, plus de 265,5 millions de cas de COVID-19 avaient été signalés dans le monde, selon le traqueur de coronavirus de l’Université Johns Hopkins. Le nombre de morts dans le monde s’élevait à plus de 5,2 millions.

Dans le Amériques, 10 personnes à bord d’un navire de Norwegian Cruise Line à l’approche de la Nouvelle-Orléans ont été testées positives pour COVID-19, ont annoncé samedi soir des responsables.

Le Norwegian Breakaway avait quitté la Nouvelle-Orléans le 28 novembre et devrait revenir ce week-end, a annoncé le ministère de la Santé de la Louisiane dans un communiqué. Au cours de la semaine dernière, le navire a fait escale au Belize, au Honduras et au Mexique.

Les gens s’arrêtent pour regarder le navire de Norwegian Cruise Line, le Norwegian Breakaway, sur la rivière Hudson, à New York, sur cette photo d’archive du 8 mai 2013. (Richard Drew/The Associated Press)

Plus de 3 200 personnes sont à bord du navire, ont indiqué des responsables.

Selon le communiqué, Norwegian « a adhéré aux protocoles de quarantaine et d’isolement appropriés, car de nouveaux cas et expositions ont été identifiés à bord de ce navire ».

Avant de débarquer à la Nouvelle-Orléans, chaque personne à bord sera testée pour le coronavirus. Toute personne testée positive rentrera directement chez elle ou s’isolera dans des logements fournis par la compagnie de croisière, ont déclaré des responsables.

Dans L’Europe , le nouveau ministre allemand des Transports déconseille aux gens de voyager à Noël alors que le pays tente d’endiguer une vague d’infections à coronavirus.

Les Berlinois font la queue samedi pour entrer dans un marché de Noël à côté d’un panneau indiquant que seules les personnes vaccinées ou guéries peuvent entrer. (John MacDougall/AFP/Getty Images)

« Dans la situation actuelle, il semble plus judicieux de passer Noël en petit groupe à la maison et de ne pas planifier de grands voyages à travers le pays », a déclaré Volker Wissing dans une interview au journal du dimanche.

Les dirigeants fédéraux et étatiques ont annoncé jeudi de nouvelles restrictions strictes qui ciblent largement les personnes non vaccinées, les empêchant d’entrer dans les magasins, restaurants, lieux sportifs et culturels non essentiels.

Laisser un commentaire