Carole Baskin se tourne vers un groupe de soutien pour les «célébrités traumatisées» après l’examen de «Tiger King»


Carole Baskin se tourne vers un groupe de soutien pour les «célébrités traumatisées» après l'examen de «Tiger King»
Instagram

L’ancienne de « Dancing with the Stars » révèle qu’elle a été contactée par quelqu’un d’un groupe de soutien de célébrités pour les rejoindre alors qu’elle était scrutée après son apparition dans la série de Netflix.

AceShowbiz
Carole Baskin a participé à un groupe de soutien pour les « célébrités traumatisées » après que « Tiger King » a fait d’elle un nom familier.

S’exprimant sur le « Hollywood brut » avec Dax Holt et Adam Glyn podcast, Carole a admis qu’il s’agissait de la série Netflix – qui documentait sa rivalité avec l’ancien gardien de zoo incarcéré Joe Exotique – est devenu un succès mondial que quelqu’un lui a « tendu » pour faire partie du groupe.

« Quelqu’un m’a tendu la main et m’a dit: » J’ai ce groupe de célébrités et nous nous rencontrons, ou avant COVID, nous nous rencontrerions…  » J’oublie quel jour c’était (qu’ils se rencontraient chaque semaine), mais ils se rencontraient une fois par semaine et ils se réunissaient tous et ils parlaient de ce que c’était que de vivre leur vie », a-t-elle déclaré.

« Et je peux voir pourquoi maintenant, pourquoi les célébrités courent avec des lunettes noires et des écharpes et se baissent comme si elles fuyaient la loi d’un endroit à un autre parce que c’est juste… c’est écrasant d’être constamment entouré de gens. »

Bien que Carole ait refusé de nommer les autres personnes du groupe, elle a confirmé qu’il y avait environ 21 ou 22 membres et qu’il n’y en avait que trois ou quatre qu’elle ne reconnaissait pas.

« J’étais juste étonnée d’être dans un groupe de personnes si connues et si aimantes », a-t-elle souri. « Chacun d’entre eux, à une exception près, était juste… Ils n’auraient pas pu être plus gentils et plus serviables. »

Parmi leurs conseils, Carole ne devrait pas lire d’articles sur elle-même ni de commentaires sur les réseaux sociaux.

« C’était de très bons conseils, et je ne les remercierai jamais assez d’être venus si rapidement pour essayer de m’aider à traverser cela », a-t-elle ajouté.

Article suivant