BIRMANIE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité birmane du 22 au 28 novembre ?


Dr Zaw Myint Maung

Gavroche a sélectionné pour vous quelques nouvelles saillantes en Birmanie durant cette semaine écoulée. Un survol de l’actualité indispensable pour tous ceux qui s’intéressent à ce pays d’Asie du Sud-Est.

COVID

Les cas signalés de COVID-19 aboutissant 521 561 en Birmanie dimanche 28 novembre ;

Le nombre de cas de Covid-19 est passé à 521 561 en Birmanie après que 350 nouveaux cas ont été signalés au cours des dernières 24 heures ;

Avec 75 nouveaux décès cette semaine écoulée, le nombre total de morts dans le pays est passé à 19 079.

Politique

Le Dr Zaw Myint Maung, vice-président de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), s’est vu refuser mardi par la junte l’autorisation de se rendre de Mandalay, où il est emprisonné, à Naypyitaw pour témoigner au nom d ‘Aung San Suu Kyi dans l’une de ses affaires judiciaires en cours ;

Le Dr Zaw Myint Maung, a en outre fait l’objet de deux nouvelles accusations de la part de la junte concernant les élections générales de l’année dernière ;

L’armée birmane aurait contraint à la retraite deux généraux qui étaient ministres dans le gouvernement démocratique déchu. Le lieutenant-général Sein Win et le lieutenant-général Ye Aung ;

La dirigeante birmane destituée Aung San Suu Kyi assiste au verdict du procès pour incitation à la violence. La dirigeante démocratique élue risquée des années de prison si elle est reconnue coupable de corruption, de fraude et d’infraction aux règles du Covid.

Économie

Des militants ont demandé aux géants américains de la vente au détail, Amazon, Walmart et Overstock, d’interdire la vente de pierres précieuses provenant de la Birmanie sur leurs sites, après qu’une société indienne de joaillerie a supprimée toutes les annonces en ligne comprenant ces pierres précieuses, qui constituent une source de financement importante pour la junte ;

Le commerce frontalier avec la Birmanie – fermé par le gouvernement chinois dans le but d’arrêter la propagation du Covid-19 – devrait bientôt reprendre.

Société

Un séisme peu profond et de forte magnitude 6,1 a frappé la région frontalière entre la Birmanie et l’Inde tôt ce vendredi matin, mais aucun dommage n’a été signalé dans l’immédiat. Selon le Centre national de sismologie de l’Inde, le tremblement de terre s’est produit à une profondeur de 12 kilomètres (7,5 miles), à environ 140 kilomètres (87 miles) d’Aizawl, dans le nord-est de l’Inde ;

La junte militaire birmane est accusée de contraindre la population à la famine par des offensives répétées depuis qu’elle a pris le pouvoir par un coup d’État au début de l’année. Le Conseil consultatif spécial pour la Birmanie a déclaré que la junte avait détruit les réserves de nourriture et tué le bétail tout en coupant les routes utilisées pour acheminer la nourriture et les médicaments.

Tourisme

La junte birmane déclare avoir l’intention de relancer le tourisme international au début de l’année prochaine. Le ministère de l’hôtellerie et du tourisme a annoncé que dans la première phase de la réouverture du tourisme, le ministère s’attend à accueillir des visiteurs de pays régionaux. Des « bulles de voyage » sont à l’étude

Laisser un commentaire