Bilan de l’année : le CF Montréal sauve 2021 avec une place en Ligue des champions


Après avoir titubé dans la dernière ligne droite et raté les séries éliminatoires de la MLS, CFM blanchit le Toronto FC 1-0 pour remporter la couronne canadienne et revenir sur la scène mondiale.

Contenu de l’article

Ce n’est jamais bon signe quand une équipe de football perd son manager, surtout quand c’est Thierry Henry, une superstar dont le nom est reconnu dans le monde entier.

Publicité

Contenu de l’article

Le fait qu’Henry ait démissionné – après seulement une saison à Montréal – à la fin février à la veille du camp d’entraînement, aurait pu plonger ce club dans encore plus de détresse, étant donné qu’il faisait déjà face à une sévère réaction du public après avoir changé de nom à la mi-janvier du Impact au Club de Foot Montréal.

Avec peu d’options, en raison du moment choisi pour le départ d’Henry pour des raisons personnelles, CF Montréal a nommé Wilfried Nancy non annoncé le 8 mars pour remplacer Henry. Nancy avait certainement payé sa cotisation en tant qu’entraîneur adjoint sous de nombreux régimes d’entraîneurs de l’Impact, mais on savait peu de choses sur son style de gestion, à part qu’il voulait que son équipe attaque, joue du pied avant, tout en construisant à partir de la ligne de fond.

« Cela signifie beaucoup », a déclaré Nancy à l’époque. «C’est un bon pas, mais pas un grand pas. Je sais que ce n’est pas le même travail qu’un entraîneur adjoint, mais je suis prêt pour ça. J’ai été avec beaucoup d’entraîneurs et j’ai beaucoup appris. Je suis passionné par le jeu.

Publicité

Contenu de l’article

Néanmoins, on attendait peu d’une équipe qui, après tout, était un mauvais 8-13-2 sous la direction du légendaire Henry en 2020, se qualifiant pour les séries éliminatoires seulement après que la Major League Soccer ait élargi le pool d’après-saison, jouant un abrégé saison en raison de la pandémie de COVID-19.

Comme ce fut le cas un an plus tôt, CFM savait qu’il s’agirait d’un nomade, forcé de quitter son domicile du Stade Saputo. Mais le club n’est pas revenu à Harrison, NJ. Au lieu de cela, le DRV PNK Stadium, à Fort Lauderdale, en Floride, a servi de base.

La saison a bien commencé alors que le CF Montréal a explosé pour quatre buts dans une victoire de 4-2 contre le Toronto FC le 17 avril. a également servi de signe avant-coureur de la durée de l’année.

Publicité

Contenu de l’article

Les visiteurs ont marqué deux fois dans la première mi-temps et semblaient se diriger vers la victoire, avant d’imploser après la pause, concédant deux buts et s’accrochant désespérément à la fin pour le match nul.

L’attaquant d’origine américaine Mason Toye, acquis dans le cadre d’un échange avec Minnesota United, a connu un démarrage rapide, marquant lors de chacun des deux premiers matchs. Et tandis que l’attaquant de 6 pieds 3 pouces a marqué sept buts impressionnants cette saison, il n’a disputé que 14 matchs en raison de blessures.

Cela deviendrait une autre intrigue secondaire de la saison. L’international hondurien Romell Quioto a mené l’équipe avec huit buts – égalant son sommet en carrière – mais s’est limité à 19 matchs. Dans le même temps, Bjørn Johnsen, le Norvégien-Américain de 6 pieds 5 pouces censé produire offensivement, n’a marqué que deux buts, les deux dans le même match, en 26 matchs, ce qui s’est avéré être une déception majeure alors qu’il a lutté toute la saison pour retrouver son confiance.

Publicité

Contenu de l’article

Le milieu de terrain des FC Montréal Djordje Mihailovic marque un but contre l'Union de Philadelphie en première demie au parc Subaru à Chester, en Pennsylvanie, le 21 août 2021.
Le milieu de terrain des FC Montréal Djordje Mihailovic marque un but contre l’Union de Philadelphie en première demie au parc Subaru à Chester, en Pennsylvanie, le 21 août 2021. Photo de Mitchell Leff /USA AUJOURD’HUI Sports

L’ajout le plus impressionnant a sans aucun doute été le milieu de terrain offensif américain Djordje Mihailovic, acquis du Chicago Fire pour un montant potentiel de 1 million de dollars US en allocation générale. Mihailovic, sa confiance brisée, a nécessité un changement de décor et le déplacement vers le nord s’est avéré l’antidote idéal.

Mihailovic est apparu dans les 34 matchs de saison régulière. Et, bien qu’il ait marqué quatre buts, s’est avéré être le catalyseur d’une grande partie de l’attaque de CFM, avec un record d’équipe de 16 passes décisives. Il a été nommé joueur le plus utile de l’équipe.

« J’étais prêt pour ce changement et ce n’était pas un choc d’aller dans une nouvelle équipe », a déclaré le joueur de 23 ans. « Le changement d’équipe et de décor m’a vraiment motivé… rejoindre une nouvelle équipe et prouver que je vaux ce qui a été investi pour m’avoir, la liberté qui m’a été donnée. »

Publicité

Contenu de l’article

Autre bonne surprise, le vétéran défenseur français Rudy Camacho. Il était un passif défensif en 2020, mais a resserré son jeu et ses responsabilités sous Nancy, et a été nommé joueur défensif de l’année du club. Cependant, avec la menace d’une agence libre, les deux parties n’ont pas pu parvenir à un accord, mettant fin au mandat de Camacho avec CFM.

L’équipe a finalement reçu l’approbation du gouvernement pour retourner à Montréal, ravissant ses partisans locaux avec une folle victoire de 5-4 contre le FC Cincinnati le 17 juillet, comblant à deux reprises un déficit de deux buts.

Cela a laissé CFM avec un dossier de 6-3-4, mais il n’a pas réussi à remporter ses cinq matchs suivants (0-4-1), ce qui s’est avéré coûteux. Alors que l’équipe a passé une grande partie de la dernière moitié de la saison à osciller – parfois au-dessus, parfois en dessous de la ligne des séries éliminatoires – une seule victoire sur ses six derniers matchs (1-2-3) a scellé son destin.

Publicité

Contenu de l’article

Une fiche globale de 12-12-10 a placé CF Montréal au 10e rang de la très compétitive Conférence de l’Est. Mais il est resté mathématiquement vivant en entrant à Decision Day, lorsqu’il a perdu 2-0 contre Orlando City à domicile.

Cette déception, cependant, a été surmontée deux semaines plus tard. Jouant au Stade Saputo, un CFM dominant a blanchi le Toronto FC, 1-0, dans la finale du Championnat canadien, remportant la Coupe Voyageurs. Cela signifie que le CF Montréal se qualifiera pour la Ligue des champions en 2022.

CF Montréal a également offert à ses partisans un cadeau de Noël en avance en acquérant le défenseur canadien Alistair Johnston de l’équipe MLS du Nashville SC le 23 décembre.

Les compétences de Johnston ont contribué à une défense qui a permis un record de 33 buts en MLS en 34 matchs en 2021. Il offre à Nancy une certaine polyvalence car il peut jouer au milieu de terrain ou comme défenseur central droit.

hzurkowsky@postmedia.com

twitter.com/HerbZurkowsky1

Publicité

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.



Laisser un commentaire