All-Ireland Ladies Football SFC: la forme de Lauren’s Armagh maintient le pedigree du football de la famille McConville

[ad_1]

Lauren McConville est la fille du premier capitaine vainqueur All-Ireland de Crossmaglen, Jim McConville
Lauren McConville sera en action pour les dames d’Armagh contre Mayo à Ballinamore samedi soir

Lauren McConville était dans le Lower Hogan Stand pour encourager son oncle alors qu’il marquait 1-2 et décrochait l’homme du match alors qu’Armagh remportait le titre de football All-Ireland pour la première et unique fois en septembre 2002.

Le match contre Kerry, avec le but d’Oisin McConville le score décisif, a été remporté par Armagh par 1-12 à 0-14 et le match et ses conséquences ont laissé une marque indélébile sur une Lauren excitée, qui était désormais déterminée à faire la sienne. marque.

« Cette victoire était très spéciale. Je pense que j’avais huit ans à l’époque, mais je l’appréciais toujours autant que tout le monde à Croke Park ce jour-là », a déclaré Lauren, qui sera en action pour Armagh lors du championnat de football féminin All-Ireland de samedi. Match du groupe 1 contre Mayo à Ballinamore.

« Je n’ai jamais vu autant de gens aussi heureux au même endroit. Je me souviens même des scènes dans les villes locales par la suite. Cela signifiait tellement pour tout le monde.

« Les rues de Crossmaglen étaient remplies quand nous sommes rentrés à la maison ce soir-là, c’était comme une mer d’orange.

« Oisin a été une inspiration pour moi aussi en grandissant. C’était tout simplement incroyable quand ils ont pu gagner le All-Ireland. »

À ce stade, les Crossmaglen Rangers avaient déjà remporté trois titres de club All-Ireland.

« Inévitable j’allais jouer au foot »

En mars 1997, le père de Lauren, Jim, était devenu le premier capitaine à soulever la Andy Merrigan Cup en portant le célèbre noir et ambre.

Elle a également quelques cousins ​​​​dans la configuration masculine actuelle du comté d’Orchard, avec Rian et Oisin O’Neill battant le drapeau.

Et avec le sang de Crossmaglen coulant dans ses veines, elle était toujours susceptible de se frayer un chemin dans les rangs du football féminin.

« C’était inévitable que j’allais jouer au football », sourit Lauren.

« J’ai grandi en regardant les matchs de mon père. Je les avais littéralement en replay dans le lecteur vidéo dès mon plus jeune âge. J’ai toujours adoré ça. Quand j’ai eu six ans, mon père m’a emmené à l’entraînement des mineurs avec les garçons. À partir de là, j’ai Je n’ai jamais regardé en arrière. J’ai joué depuis, j’ai adoré.

« Mon père aimait le football et ma mère, Michelle, était également une excellente joueuse de camogie. J’ai grandi autour des Jeux gaéliques. Ma grand-mère aurait également été très impliquée dans le club local. J’étais toujours autour de ces Jeux gaéliques. communauté et j’ai adoré ça. »

Les Crossmaglen Rangers sont maintenant ancrés dans le folklore du football, avec six couronnes All-Ireland à leur nom, mais leur passé bien connu est toujours important.

Lauren McConville est la fille du premier capitaine vainqueur All-Ireland de Crossmaglen, Jim McConville
Lauren avec son père Jim après la victoire de Crossmaglen au championnat Armagh en 1996

L’armée britannique occupait une partie du terrain du club Crossmaglen pendant les troubles, et bien qu’il ne s’agisse aujourd’hui que d’une caserne de police, elle projette toujours une ombre sur le lieu.

Pour McConville, elle n’a jamais eu l’expérience directe de la pire période du passé du club de South Armagh, mais est bien consciente de ce qui s’est passé et comprend pourquoi les gens doivent passer à autre chose, mais sans oublier aussi.

« J’ai entendu les histoires au fil des ans. C’est triste et nous sommes passés à autre chose, mais vous pouvez vraiment voir comment cela a affecté les générations plus âgées.

« C’est agréable de voir que nous commençons à passer à autre chose, aussi difficile que cela soit. Il y a eu des années de très mauvaises choses et la caserne était une chose inesthétique, assis à regarder par-dessus vos terrains de football.

« Des deux côtés, tout le monde s’en est éloigné. Ils ont fait de grands pas. Ils ont démantelé certaines des plus grandes parties de la caserne. Et il y a eu récemment des nouvelles selon lesquelles le reste du poste de police serait démantelé à partir de là. .

« Cela fait partie de la façon de s’éloigner de cela et de s’éloigner du passé. Quand les gens voient cela, cela leur rappelle des souvenirs dont ils ne veulent pas. Heureusement, je n’ai pas de tels souvenirs parce que c’était quand j’étais si jeune . »

« Nous avons une bonne dynamique à la minute »

McConville est désormais un joueur vedette d’Armagh, ouvrant la voie le week-end dernier alors qu’ils ont remporté une victoire impressionnante sur leurs rivaux d’Ulster Cavan et se sont qualifiés pour les quarts de finale du All-Ireland Senior Championship.

La défenseure de 26 ans a fait ses débuts inter-comtés en 2014, et elle a fait partie d’une équipe d’Armagh qui a remporté l’Ulster, tout en décrochant les titres de la division trois et de la division deux de la Ligue nationale de football.

Elle avait encore le temps de partir en vacances-travail de 18 mois en Australie entre novembre 2018 et mai 2020. Mais même quand elle était là-bas, elle jouait avec le club de Michael Cusack.

Elle a également porté les couleurs de Cavan, puisqu’elle a joué pour le club de Cavan à New York lors de son J1.

Mais maintenant, l’accent est mis sur Armagh et sur Mayo pour s’assurer la première place du groupe 1 avec une victoire samedi sur le site du comté de Leitrim.

« Nous y allons maintenant, notre campagne dans la Ligue ne s’est pas vraiment déroulée comme prévu. Cela nous a donc donné une opportunité de nous recentrer et de nous orienter vers le championnat », a déclaré McConville.

« Nous sommes heureux, nous avons une bonne dynamique en ce moment. Nous prenons juste chaque match au fur et à mesure, mais nous sommes satisfaits de la façon dont cela s’est passé jusqu’à présent.

« Cavan a été une victoire massive. Maintenant, Mayo et nous-mêmes chercherons à terminer en tête du groupe. Nous avons affronté Monaghan et Cavan dans la ligue et ce sera en fait un bon test pour nous de jouer contre quelqu’un que nous n’avons pas joué, donc loin cette saison.

« Mayo est là ou à peu près depuis plusieurs années. Nous savons que si nous voulons pouvoir participer à cette compétition, nous devons être là-haut avec des équipes comme ces équipes. C’est ce que nous visons. »

[ad_2]

Laisser un commentaire